L'ARMEE

A l'époque de l'Ancien Empire on recrutait de force des soldats quand il y avait un danger imminent. Sous le Nouvel Empire s'organisa une armée de métier. A sa tête se trouvait le pharaon. Sous ses ordres, des officiers encadraient les simples soldats, fantassins ou combattants en chars.

UNE GALÉRE

Armés de haches et d'arcs, les soldats combattaient depuis les vaisseaux. Leurs bateaux portaient des noms comme "Taureau sauvage", ou "étoile de l'Égypte".

L' AIGUILLON DU COMBAT

Pour récompenser ses soldats de leur bravoure le pharaon leur offrait des mouches en or, fabriquées dans les ateliers royaux par les meilleurs bijoutiers.

EN FORMATION DE COMBAT

Après la chute de l'Ancien Empire de nombreux princes possédaient leur propre armée. Ces modèles (vers 2000 av. J.-C.), trouvés dans le tombeau du prince Mesehti, représentent peut-être son armée.

TACTIQUE DE GUERRE

Le pharaon et son conseil de guerre élaboraient la stratégie. Chaque unité portait un étendard grâce auquel on la reconnaissait sur le champ de bataille. Les ordres étaient transmis par une trompette.



EN TEMPS DE PAIX

Les soldats étaient employés à creuser des fossés, travailler dans les mines ou transporter des pierres pour la construction des temples et des pyramides. L'armée navale accompagnait les marchands dans leurs voyages. Ce relief du temple de la reine Hatshepsout retrace une expédition au pays de Pount, vers 1496 av. J.-C.



UN FORT A LA FRONTIÈRE

Pendant le Moyen Empire, des forts en briques furent bâtis pour protéger la frontière avec la Nubie. Ils ne sont jamais représentés en état de siège dans l'art Égyptien.



MARCHE FORCÉE

Beaucoup de soldats étaient recrutés de force. On les envoyait dans les camps d'entraînement où on leur montrait le maniement des armes. J.-C.

TOUT ÉTAIT ÉCRIT

Les scribes de l'armée tenaient les registres concernant les recrues, les armes et le montant des soldes. Beaucoup devenaient officiers et rejoignaient l'état-major.